LES DANGERS DE L’HYPNOSE

0
793

Dors ! Je le veux ! Donne-moi ta carte bleue ! Non ce n’est pas de ça dont je parle, car ce danger là n’existe pas. Dans cet article assez provocateur et assez tranché, je voudrais vous parler ici d’un danger que je trouve plus important : ralentir le développement de l’autonomie de la personne et sa capacité à s’auto-gérer et à passer à l’action. N’avez-vous jamais rencontré des personnes dont la vie change de façon positive du tout au tout avec des séances d’Hypnose, sauf la problématique pour laquelle ils sont venus initialement ? Comme si garder leur problème d’origine était une excuse pour changer d’autres choses. N’avez-vous jamais vu des personnes repartir très heureux d’une séance, motivés à bloc puis vous rappeler en vous disant qu’ils se sentaient démotivés ou frustrés ? Si cela vous est arrivé et que vous vous êtes demandé pourquoi, cet article est fait pour vous. Si vous souhaitez suivre vos clients sur des dizaines de séances pour en profiter allègrement sans jamais vous soucier de l’autonomie et du bien-être à long terme de vos sujets, cet article n’est pas fait pour vous (et ce blog non plus d’ailleurs).

Le Danger de la Puissance de l’Hypnose

L’Hypnose est un outil puissant et comme vous j’imagine, j’ai vu de nombreuses personnes résoudre des problématiques qu’elles avaient depuis très longtemps, arrêter de fumer très rapidement, se libérer d’angoisses etc.

Toutefois, j’ai aussi vu des personnes inconsciemment devenir dépendantes de l’Hypnose dans leur vie, en attendant de l’Hypnose qu’elle résolve tous leurs problèmes, leur trouve des solutions ou même réalise parfois des objectifs irréalistes et irréalisables qui ne dépendent pas d’eux, surtout si la première séance a été spectaculaire pour eux (comme quelqu’un qui arrête de fumer du jour au lendemain par exemple)

Pour moi, le changement passe par l’action, et l’Hypnose peut engendrer chez certaines personnes une certaine passivité qui je crois leur fait plus de mal que de bien sur le long terme.

C’est aussi le danger de futurisations d’objectifs trop « bien menées », trop bien vécues par le sujet. Futuriser un objectif lointain est intéressant SI ET SEULEMENT SI chaque étape pour y arriver est préparée et gérée avec le sujet, sinon cela ne reste qu’un doux rêve agréable.

Prenons un exemple :

Gravir une montagne et se voir en haut de la montagne, fier de l’avoir accompli, et le faire vivre à un sujet de façon tellement réelle qu’il a l’impression de l’avoir déjà fait…et s’arrêter là, est une erreur fondamentale à ne pas faire. Car cette ascension peut demander de la préparation, du travail, de l’entrainement, une gestion du temps, une gestion des émotions, une capacité à passer certains passages, une capacité à gérer l’échec aussi, car peut-être que l’ascension ne sera pas réussie du premier coup ou plus simplement que certains passages seront difficiles et douloureux pour le corps. De cette futurisation, qui est un levier de motivation fort doit en ressortir des étapes, et surtout, une capacité à passer à l’action et à les gérer.

Combien de personnes ont déjà visualisé leurs objectifs, ont trouvé la séance très agréable et motivante pour ressentir leur motivation diminuer et s’estomper complètement pour laisser place à de la frustration car les étapes pour atteindre l’objectif n’ont pas été préparées ? Trop je crois.

L’importance de l’Action

Comme je dis souvent, rêver sa vie sur son canapé en regardant la télé toute la journée n’a jamais permis à quelqu’un devenir chef d’entreprise, de courir le marathon ou que sais-je d’autre encore. Tout objectif de vie demande des actions, et trop de personnes rêvent leur vie au lieu de tout en mettre en oeuvre pour vivre leurs rêves.

L’action est un passage fondamental de la réussite d’un objectif (sauf peut-être dans les douleurs ou certaines problématiques spécifiques).

L’Hypnose, si elle est utilisée sans cet aspect essentiel à l’esprit peut engendrer une passivité qui empêche la personne de passer à l’action. Soit le rêve est plus agréable que la difficulté de certaines actions, soit l’objectif parait tellement lointain et difficile à atteindre que les gens préfèrent continuer à venir en séance pour vivre leur rêves par procuration avec l’Hypnose.

Imaginez quelqu’un qui se prépare à prendre le départ du 110 mètres haies. Il est sur le départ et regarde les haies devant lui, trop hautes, trop difficiles : avant même le départ il abandonne. Mon travail en tant que praticien en hypnose est de l’aider à diminuer, réellement ou dans sa représentation mentale, les haies qui sont devant pour que cette personne se sente prête à prendre le départ, mais ça ne veut pas dire qu’il ne faudra pas prendre le départ, ni courir ni sauter les haies.

Cette analogie représente assez bien ma vision du travail en Hypnose, les peurs, les doutes, le manque de motivation, les émotions qui bloquent sont gérées avec l’Hypnose mais le passage à l’action, la mise en oeuvre de tout ce que la personne fait au service de son objectif lui appartient, et je crois que parfois il est bon de rappeler aux clients que l’action est nécessaire dans la réalisation d’un objectif, et aux praticiens de se rappeler que l’autonomie et la liberté passent par la capacité à gérer les étapes de vie, les émotions et les étapes de la vie, qui, quoiqu’on puisse en penser, arrivent à tout un chacun.

Faire rêver ses clients est pour moi une grave erreur. Les ramener au concret de la réalité de la vie, avec ses hauts et ses bas, et leur donner la capacité de le gérer, facilement et simplement, c’est ça pour moi, notre travail.

Conclusion

Si vous ne le faites pas déjà, je vous encourage vivement à poser à vos clients cette question :

Que FAITES-vous, chaque jour, pour la réussite de votre objectif ?

Et de ne pas les lâcher, de leur donner des tâches voir des comptes à vous rendre. Et aussi de leur rappeler qu’un objectif est parfois fait de hauts et de bas, qu’ils passeront peut-être par de la frustration ou un sentiment d’échec, mais qu’avec l’Hypnose, vous leur donnez la capacité de le dépasser.

Aussi, je vous encourage vivement à apprendre à reconnaître les personnes qui sont plus que capables de gérer leur vie seuls, mais qui croient encore que c’est grâce à vous qu’ils changent et qu’ils réussissent.

Cela flatte l’égo, cela fait du bien au portefeuille, mais si vous faites ce métier pour cela, changez de métier, s’il vous plaît.

Souvent, un deuil de la thérapie est essentiel. Je le fais souvent en proposant aux personnes d’aller boire un café et de ne pas faire la séance, nous discutons, je les encourage à continuer sur la voie qu’ils suivent, à se faire confiance et à continuer d’utiliser les outils qu’ils ont appris avec moi en séance. Je crois qu’ils sentent que je les « libère » de la thérapie, et que tout ce que je suis en train de leur dire c’est qu’ils n’ont plus besoin de moi, et je crois que c’est le plus beau cadeau que je puisse leur faire.

Comme le dit le proverbe chinois, « Apprenez aux gens à pêcher, évitez de leur donner un poisson dès qu’ils ont faim. »

Parfois vos clients vous en voudront car vous ne les aidez pas à rêver leur vie, mais croyez-moi, sur le long terme, lorsqu’ils vivront leurs rêves, c’est un énorme merci qu’ils vous donneront.

Comme d’habitude, si vous avez des remarques, des questions ou des commentaires, la section commentaires ci-dessous est là pour ça.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here